Groupon mise sur sa marketplace

Connu pour ses offres promotionnelles alléchantes, Groupon diversifie aujourd’hui ses propositions.
Cofordis s’intéresse au phénomène marketplace au travers de Groupon.

A l’origine, Groupon c’était un super deal à la pizzéria du coin, pour 30 personnes.
Vu le succès incontestable du concept, Groupon s’est dirigé vers un modèle de ventes événementielles avec comme objectif, d’offrir à ses clients partenaires un maximum d’acheteurs et donc de visibilité.
Aujourd’hui, Groupon, c’est une présence dans 15 pays, 49,7 millions de liens actifs, 1 million de partenaires, 1,5 Milliards de coupons vendus.
En se positionnant sur un modèle de marketplace dédiée au commerce local, Groupon se définit, selon Paul Choppin de Janvry – Directeur Business Développement Groupon France, « comme étant un accélérateur de la stratégie digitale du commerce local ».

Une marketplace ?

C’est un site de vente par internet offrant un espace réservé à de petits marchands indépendants, locaux, qui se rémunère par les commissions prises sur les ventes.
Les plus connus sont Amazon, Cdiscount, Rueducommerce, Rakuten, qui permettent même à des particuliers d’y vendre leurs produits, et ainsi profiter de la visibilité et du trafic de leur plateforme de e-commerce.
Groupon colle ainsi à l’évolution du mode d’achat des consommateurs.

Comment fonctionne la marketplace Groupon ?

C’est très simple ! Groupon monte une opération clé en main avec le commerçant qui n’investit pas d’argent. Un nombre de clients ayant la possibilité d’acheter l’offre est défini, et le commerçant ne payera une commission que si le client passe la porte de l’établissement et utilise son coupon acheté sur Groupon.fr
Un exemple : le panier du boucher. Le client l’achète sur le site et va le retirer à la boucherie près de chez lui.
Cela fonctionne également pour des chaînes ayant des magasins un peu partout, comme Roady : l’opération nationale a eu un impact local puisque l’offre était valable dans chaque point de vente.

Pourquoi faire une opération marketplace Groupon ?

Pour se faire connaître et développer le commerce local.
« Pour que l’opération soit intéressante pour notre client, on s’approprie le coût d’acquisition et on entre ainsi dans une opération de communication et de marketing. On fait ainsi émerger les commerces de proximité. » explique Paul Choppin de Janvry, et qui précise que « Groupon vient du commerce local à l’origine, en ayant commencé par proposer des artisans. Ensuite de grandes marques sont venues nous voir. »
Comme pour 83% des français, une offre avec réduction les inciteraient à fréquenter un commerce pour la 1ère fois ; CQFD.
Les chaînes de magasins veulent faire revenir les clients dans leurs points de vente physiques : la marketplace Groupon apporte une réelle valeur ajoutée.

Des interrogations balayées !

Longtemps présentés comme le grand méchant loup du commerce, internet et le digital montrent qu’ils sont des alliés indéniables du commerce de proximité.
Le principe suscite beaucoup de questions de la part des commerçants locaux, mais tout devient clair une fois compris que le digital peut apporter du traffic dans les commerces, donc de la clientèle et donc des recettes.
Le rôle de Groupon est aussi d’accompagner leurs clients dans cette nouvelle démarche et d’aller chercher les acheteurs qui leur conviennent le mieux.

Le digital acteur essentiel de la démarche

177 millions de personnes dans le monde ont téléchargé l’appli Groupon sur leur smartphone, et qui peuvent donc à tout moment se connecter pour voir ce qui est proposé près de chez eux : un massage, un restaurant, un pâtissier, un caviste …
Le coupon dématérialisé facilite la démarche : le client sélectionne son offre, la paye directement sur le site de Groupon, et une fois chez le commerçant, il présente son coupon digital sur son smartphone.
« Je reprends l’exemple du panier du boucher » explique Paul Choppin de Janvry « le client réserve son panier sur le site et n’a plus qu’à aller le récupérer à une heure précise chez le commerçant. Toute la transaction se fait sur Groupon.fr ».

Et à l’avenir ?

Le business model a évolué et le groupe a lancé fin 2017, aux Etats-Unis, un service de cash-back plutôt performant, pour la restauration : Groupon +
Groupon Europe s’intéresse de très près à ce système qui offre une nouvelle manière de communiquer à des commerçants.
Le fonctionnement ? L’acheteur prend le deal, s’enregistre avec sa carte bancaire et la réduction ne sera validée que lors du paiement final dans l’établissement.

Si les commerçants peuvent être réticents au digital, la 8ème place de Groupon en tant que site de e-commerce, les 1,3 millions de personnes touchées chaque mois et les 60% d’évolution de son audience mobile, sont des arguments chocs.
Le modèle Groupon est un modèle de communication événementielle visant à attirer des clients tant dans un institut de beauté que dans un restaurant étoilé comme le 3* Guy Savoy ou des chaînes comme Flunch, Courte Paille.
C’est une évidence : bien géré le e-commerce n’est pas l’ennemi du commerce de proximité.