Retail media : la bombe digitale !

Avec la disparition progressive des prospectus, le retail media se taille la part belle: 30% de croissance en France en 2022.
Utilisable sous de nombreuses formes (écrans dans les magasins, campagnes publicitaires en ligne…), le retail média permet la diffusion de messages publicitaires ciblés, d’informations sur les produits et les promotions, tout en attirant l’attention des consommateurs pour les inciter à acheter.

Cofordis vous donne 5 bonnes raisons de miser dessus. 

1°) puissant et innovant
Promouvoir leurs produits directement auprès des consommateurs lorsqu’ils sont en train de faire des achats en ligne ou en magasin, utiliser des données sur les comportements d’achat des consommateurs, permet aux marques de créer des publicités pertinentes pour des produits spécifiques, augmentant ainsi les chances que les consommateurs les achètent.

2°) en plein essor
Les ventes en ligne se sont fortement accrues depuis 2020, ce qui implique une visibilité des produits sur les sites de e-commerce.
En ciblant finement les publicités, le retail media accroît le taux de conversion des consommateurs, d’où une amélioration du ROI des campagnes publicitaires qui peut être mesuré quasiment en temps réel.

3°) un aimant à données
Sans data, difficile de savoir ce que veulent les clients. En collectant des données de leur clientèle via les sites de e-commerce, et grâce à celles du distributeur, une marque peut adapter son offre et sa communication, soit pour toucher sa cible marketing initiale, soit pour mieux répondre à sa cible commerciale effective.

4°) un ciblage plus précis
Les marques peuvent s’appuyer sur les données anonymisées des distributeurs: «l’extension d’audience». En s’appuyant sur ce ciblage affiné, elles diffusent des publicités digitales sur d’autres sites.
Les publicités proposées sont plus pertinentes, et les consommateurs moins susceptibles de les percevoir comme intrusives.

5°) la confidentialité
Pas besoin de cookies tiers pour collecter ces données; ces campagnes marketing s’appuient sur les data «first party».
L’enjeu est important: 41% des internautes refusent les cookies, et Google Chrome annonce leur interdiction pour 2024. De plus, le RGPD veille l’anonymat de ces données.  

6°) le remplaçant du prospectus
Avec le retail media,  les enseignes peuvent toujours fournir des informations pertinentes et des offres spéciales à leurs clients. Diffusées sur le canal numérique de leur choix, elles sont ajustées en fonction des préférences et des comportements des consommateurs. Les marques peuvent ainsi suivre les performances des annonces, faire des ajustements en conséquence pour attirer et retenir les consommateurs, en interagissant avec eux.


Le +: une amélioration de leurs marges et une augmentation de leur chiffre d’affaires. Le retail media est devenu un outil de plus en plus important pour la grande distri. Il leur permet de viser les consommateurs qui les intéressent le plus, et d’établir des relations à long terme avec eux. L’expérience utilisateur n’en est que meilleure, la perception de la marque également, et des décisions commerciales plus pertinentes peuvent être prises sur du long terme.  Cette forme de communication rentable amène à une relation optimisée entre les enseignes et leurs clients. Carrefour avec « Carrefour Links » et Fnac Darty avec «Retaillink » l’ont bien compris.