Quoi de neuf dans les programmes de fidélité ?

Depuis des années, les clients collectionnent les cartes de fidélité de leurs enseignes favorites (ou pas), où des points cumulés leurs donnent des réductions, des bons d’achat …
Avec les avancées technologiques, ce type de programmes semble désuet.
Cofordis met en avant quelques idées qui font mouche.

+ 67%. C’est le pourcentage de dépenses faites par un client fidèle par rapport à un nouveau client, aussi bien pour des produits que des services. Il est donc 5 fois plus simple de fidéliser un client que d’en conquérir un nouveau.
Les programmes de fidélités sont essentiels dans toute stratégie commerciale. Mais encore faut-il qu’ils soient attractifs et novateurs : exemples.

L’engouement de la crypto-monnaie

Non non, vous ne rêvez pas : on parle bien de monnaies virtuelles !
Le constructeur automobile Fiat récompense les conducteurs respectueux de l’environnement d’une manière plutôt originale, voire osée.
Chaque propriétaire de Fiat 500 électrique, en partageant le nombre de kilomètres parcourus, la vitesse …, sera récompensé en cyber monnaie. Il peut obtenir encore plus de points si son score d’éco-conduite est satisfaisant. Toutes ces informations sont converties en « Kiri Coins » pouvant être dépensés sur la market place de Kiri Technologies qui proposent des produits écoresponsables.
Sur l’application de Fiat, le conducteur peut suivre son solde de « Kiri Coins » et pourrait économiser 150€ pour 10 000 km/an effectués en secteur urbain.
« Nous voulons soutenir les comportements attentifs à l’environnement de nos clients et les récompenser avec des avantages exclusifs » explique Gabriele Catacchio – Responsable du programme e-mobility de Stellantis (maison mère de Fiat).

Casino est en phase test pour remplacer les points fidélités classiques par sa propre crypto-monnaies : le Lugh. Les consommateurs pourront, via leur smartphone, payer en Lugh et cumuler des promotions, réductions dans cette cryptodevise.
L’intérêt est grand pour Casino : en récompensant avec sa propre devise, les clients ne pourront l’utiliser que dans les enseignes du groupe; la boucle est bouclée.
Pour aller encore plus loin, le groupe envisage d’intégrer des prestataires et services et de nouvelles entreprises à leur système, ce qui éviterait la compilation de cartes de fidélité.
« 22% du CA des enseignes Casino est déjà réalisé par des clients qui règlent leurs courses avec l’application Casino Max. La cryptomonnaie est une vraie tendance et surtout cela répond à un besoin client » précise Martin Calmels – Directeur Innovation & Transformation du Groupe Casino.
Point important pour le client : le Lugh gardera une valeur permanente de 1 euro.

Devenez actionnaire de vos marques préférées !

Starbucks, Netflix, Apple … ont adopté le nouveau modèle de fidélisation proposé par la startup américaine Bumped. Le concept : un cash back en actions. Chaque client recevra de 1 à 5% du montant de leurs achats, en fractions d’actions de la marque dont ils viennent d’acheter les produits.
Selon une étude de la Columbia Business School effectuée sur 9 000 utilisateurs de l’application Bumped, les consommateurs dépenseraient, chaque semaine, 30 à 40% de plus auprès des marques dont ils détiennent des actions, entrant ainsi dans un cercle vertueux : j’achète plus, j’obtiens plus d’actions, l’entreprise fait plus de ventes, sa valeur augmente et mon portefeuille d’actions devient prolifique.

Gagner des points sans acheter

« La plupart des programmes de fidélité récompensent les clients une fois en caisse. Il nous semblait important de travailler le lien à la marque bien avant l’achat. » déclare Nicolas Ciccione – Directeur e-business et relation client de Kaporal.
Avec une fréquence d’achat sur 14 mois (Kaporal vend des produits durables), difficile de maintenir le contact avec ses clients.
En entrant dans le Klub, chaque client de la marque reçoit des points en achetant, mais également en visionnant les vidéos de Kaporal sur leurs réseaux sociaux, en postant leurs looks Kaporal, ou même en participant à la course aux scans dans les magasins de la marque.
« Aujourd’hui, 85% de nos clients en magasins sont inscrits à ce programme, 70% des acheteurs en ligne le sont. Nous comptons un million d’inscrits. »
La cagnotte permet d’assister à des événements en avant-première ou peut être convertie en bons d’achats.

E.Leclerc Attin et Verdun

Dans ces 2 magasins, la fidélité se démarque des programmes traditionnels de la grande distri.
Après avoir proposé gratuitement Edou, l’appli qui génère la 1ère liste de course intelligente,
les magasins E.Leclerc Attin et Verdun, s’appuient de nouveau sur la startup française OmariA (développeuse d’Edou), pour cibler les clients possédant la carte de fidélité, mais qui n’ont pas encore téléchargé l’application.
Ainsi, chaque consommateur qui n’utilise pas encore Edou, reçoit, au moment où il doit venir faire ses achats, un email avec sa liste de course prête à l’emploi. 
Le bonus : avec chaque produit proposé, apparaît la réduction du moment.