La diversification : le salut des commerces de proximité spécialisés

Une activité qui stagne et c’est le chiffre d’affaires du point de vente qui s’écroule.

Pour éviter une telle situation, les commerçants doivent être vigilants aux tendances, aux demandes et besoins de leurs clients.

Une stratégie de diversification est impérative et s’articule généralement autour de  3 axes.

Se diversifier, c’est en fait tirer profits d’une manière différente des atouts d’une société, sans pour autant oublier le métier d’origine.

On peut distinguer 3 manières de le faire :

1) élargissement de la gamme de produits proposés.

C’est ce qu’ont fait les stations services qui sont vite devenues un commerce de « dépannage » : produits d’hygiène, d’alimentation,  cigarettes, magazines … On répond plus à des demandes qu’à une logique de gamme.

Diversification maison de la presse - distribution de carte sim 2C’est un moyen de fidéliser ses clients et d’en attirer de nouveaux à moindre frais.

Mais il faut tout de même s’assurer que l’association « services-produits » soient raccord, sinon c’est du stock sur les bras !Diversification maison de la presse - distribution de carte sim

 

 

2) élargissement des gammes de produits ou de services :

On développe les offres, les produits afin d’éviter que ceux existant deviennent obsolètes au même moment. On surveille le marché, les concurrents afin de détecter les tendances futures.

Pour ne pas perdre ces précieuses parts de marché, les marketeurs redoublent de créativité :

– le lait évolue en permanence : packaging, composition (lait croissance, faible en lactose, enrichi en calcium, aromatisé …), tout y passe !

– les lessiviers ne manquent pas d’imagination non-plus : lessive spéciale blanc, couleurs, textiles noirs, laine, à l’oxygène actif…)

– les emballages évoluent aussi. Pour exemple les produits d’alimentation pour bébés : du pot en verre ils sont passés au plastique, micro-ondable, plastique vert biodégradable.

Les consommateurs se lassent et il faut toujours susciter leur envie.

Les produits “geules cassées” ou “BON et bien” permettent de consommer en luttant contre le gaspillage :Les gueules cassées 2 soupe bon et bien

 

 

 

 

 

3) définition de nouvelles stratégies :

On parle là de lancement de produits, de mises en place de nouvelles façons de se développer. C’est un nouveau projet à part entière qui demande une grande réflexion et dont le coût est souvent élevé. Si l’impact financier est plus important, la démarche est également plus risquée que dans les 2 premières intentions.

La diversification est désormais une obligation pour assurer la rentabilité d’un commerce, mais pas n’importe comment. Pourtant,  il est très tentant de se laisser séduire sur un coup de tête par de nouveaux produits, services. Et c’est là le piège.

La diversification doit être un acte réfléchi et non la réponse à un effet de mode.