L’apprentissage aménagé : une solution pour l’inclusion des personnes en situation de handicap

L’apprentissage est une des façons d’apprendre un métier. Cette voie d’accès privilégiée à l’insertion professionnelle permet d’acquérir des compétences et un savoir-faire en alternance entre un employeur et un centre de formation des apprentis (CFA). L’apprentissage aménagé offre, pour sa part, des solutions individualisées pour favoriser la réussite et l’épanouissement en milieu professionnel des personnes en situation de handicap.

Le contrat d’apprentissage aménagé

Si l’apprenti en situation de handicap apprend les mêmes choses et peut obtenir le même diplôme qu’un apprenti valide, le contrat d’apprentissage aménagé lui permet de suivre sa formation de manière adaptée à sa situation. Des mesures spécifiques et individualisées sont mises en place pour compenser son handicap.

Les modalités d’entrée  

• avoir 16 ans ou plus (sans limite d’âge maximum) et être dans l’une des situations suivantes :

• avoir un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS),

• recevoir une Prestation de Compensation du Handicap (PCH),

• des parents qui reçoivent une Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH),

• avoir une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH),

• détenir une attestation d’Obligation d’Emploi de Travailleur Handicapé (OETH) : Carte Mobilité Inclusion (CMI), Allocation Adulte Handicapé (AAH), pension d’invalidité.

D’une durée initiale allant de 6 mois à 3 ans selon la certification préparée, ce contrat peut être allongé une année supplémentaire si nécessaire.

Une réussite qui se prépare

Une collaboration étroite entre l’apprenti, le CFA, l’employeur et les organismes médico-sociaux est impérative pour le succès de l’apprentissage.

Pour l’apprenti :

  • Élaboration d’un Plan Personnalisé de Compensation (PPC) : il définit les besoins spécifiques de l’apprenti et les mesures à mettre en œuvre en fonction de son handicap : aménagements pédagogiques, techniques, d’organisation du travail, voire un accompagnement individualisé.
  • Mobilisation de ressources et aides spécifiques : aides financières, outils pédagogiques adaptés, prestations d’interprétariat ou encore tutorat individualisé.

Pour le CFA :

  • Adaptation des supports et méthodes pédagogiques : les supports (fichiers numériques, visuels, etc.) sont mis en place par le CFA qui adapte ses méthodes d’enseignement aux besoins de l’apprenti.
  • Aménagement des locaux et des équipements : accessibilité des locaux et des équipements pédagogiques pour l’apprenti en situation de handicap.
  • Sensibilisation des acteurs de la formation : des actions de sensibilisation au handicap auprès des formateurs et des autres apprentis sont organisées par le CFA. Cela permet une meilleure compréhension de la situation.

Pour l’employeur :

  • Aménagement du poste de travail : le poste de travail de l’apprenti est adapté en fonction du handicap, tout en veillant à sa sécurité et son confort.
  • Tutorat et suivi individualisés : un tutorat individualisé est mis en place par l’employeur pour accompagner l’apprenti dans son apprentissage et sa progression professionnelle.
  • Sensibilisation des salariés : l’employeur sensibilise ses salariés au handicap et favorise un climat d’inclusion au sein de l’entreprise.

D’autres aides peuvent être proposées à l’apprenti pendant son temps de formation et son temps de travail en entreprise comme des logiciels pour écrire ou pour agrandir le texte, des documents écrits s’il éprouve des difficultés pour faire des recherches sur internet, des pauses dans la journée pour se reposer ou bien une personne pour l’aider.

Avantages de cet apprentissage pour l’employeur

Accueillir un apprenti en situation de handicap présente de nombreux avantages pour l’employeur :

  • Lutter contre les discriminations et promouvoir la diversité : en recrutant un apprenti en situation de handicap, l’entreprise montre son engagement en faveur de l’inclusion et de la diversité.
  • Financièrement : différentes aides financières spécifiques pour l’embauche d’un apprenti en situation de handicap sont proposées.
  • Valoriser l’image de l’entreprise : l’engagement de l’entreprise en faveur de l’inclusion sociale est un atout positif pour son image et sa réputation.
  • Développer des compétences nouvelles : l’accompagnement d’un apprenti en situation de handicap permet à l’entreprise de développer des capacités en matière d’accessibilité et d’inclusion.

Ouvert à tous types de handicap (physiques, sensoriels, mentaux ou psychiques), l‘apprentissage aménagé apparaît comme un dispositif intéressant pour favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde du travail.
En s’engageant dans cette démarche, les acteurs de la formation et de l’emploi contribuent à une société plus inclusive et solidaire.

Pour plus d’informations :