Mais où s’arrêteront Carrefour & Uber Eats !

Une des priorités des enseignes de la grande distribution est la gestion de leurs clients : conserver les existants et en conquérir de nouveau.
Pour y parvenir, Carrefour ne manque pas de créativité.
Cofordis décrypte ce 3ème partenariat enclenché pendant le confinement.

Carrefour et Uber Eats passent la vitesse supérieure dans leur collaboration, toujours en s’appuyant sur la livraison à domicile.

2020, signe le début de Carrefour Express : livraison en 30 minutes, 6 000 références proposées), un volume d’affaires de 100 millions d’euros sur l’année.
En 2021, place à Carrefour Sprint : 2 000 références livrables en 15 minutes, plus d’1 million de commandes générées en 15 mois.

2023, c’est le lancement de Carrefour XL : 12 000 produits en exclusivité sur la plateforme Uber Eats, livrés en 2h par les vélo cargo de coursier.fr.

Carrefour XL en clair

Les clients de Carrefour peuvent désormais se faire livrer chez eux, les produits qu’ils achètent habituellement dans les supers et hypermarchés du groupe. Via la plateforme Uber Eats, ils bénéficient de prix plus avantageux que ceux pratiqués dans les enseignes Carrefour de proximité, et peuvent commander de plus grandes quantités.
Les suppléments liés à la livraison, sont moindres puisque la plateforme de livraison de repas rogne sur sa marge, dans l’espoir d’un important volume de commandes. Ces prix plus abordables permettent de sortir du simple dépannage.

Le bonus fidélité

Encore en phase de test dans les Carrefour City de Lille, l’intégration de la carte de fidélité Carrefour permet aux clients de cagnotter des euros, comme en magasin ou en Drive. Une section rassemblant les produits éligibles à ces avantages est disponible sur l’app de Uber Eats.
Pour le moment, il n’est pas encore possible d’utiliser les euros collectés dans l’application.
Carrefour est le 1er distributeur qui intègre sa carte de fidélité et sa carte Pass : «l’usage de notre programme de fidélité Carrefour sur l’application Uber Eats va renforcer l’omnicanalité de nos clients qui pourront bénéficier de leurs avantages Carrefour quel que soit leur parcours préféré» explique Sabrina Lantoine – Directrice des Partenariats E-Commerce, Groupe Carrefour.

Carrefour XL partout en France ?

A ce jour, 6 villes proposent ce service : Paris, Bordeaux, Toulouse, Lille, Orléans et Lyon.
Au 2ème semestre, Marseille, Nantes et Nice s’ajouteront à cette liste, l’objectif étant de couvrir une vingtaine de villes d’ici la fin de l’année.

Quelle stratégie pour Carrefour ?

Si l’on écoute l’expert en grande distri Olivier Dauvers, «Carrefour veut surtout faire du choix, un argument pour se différencier de la concurrence. La livraison de courses à domicile est un marché étroit parce que le prix est vite rédhibitoire. Les clients sont prêts à payer un surcoût seulement en cas d’urgence généralement. »
Toujours selon lui, Carrefour XL permettrait également de contrecarrer les dark stores.
Carrefour XL permettra de plus, de suivre l’activité des consommateurs.

Un réel avantage pour Carrefour ?

Alexandre Bompard, PDG de l’enseigne en est persuadé : «nous avons réalisé 100 millions d’euros de chiffre d’affaires avec Uber en un an, alors que ce n’est pas un partenariat stratégique ! ».

Selma Bekhechi – Chief Digital Acceleration Officer de Carrefour complète ces propos en disant que la «volonté du groupe est de répondre à l’ensemble des moments de consommation».
Uber Eats y trouvera également son compte, la livraison de courses ne représentant que 10% de son CA : «ce partenariat facilite l’accès à la livraison de courses via une plus large sélection de produits disponibles sur une application comme la nôtre, en proposant une expérience de livraison fiable, rapide et abordable, mais également en garantissant la meilleure expérience client grâce à l’ajout de la carte de fidélité» explique Chloé Baruchel – General Manager, Grocery & New Verticals, Uber Eats France.

Si Carrefour a été le premier à s’appuyer sur les plateformes de livraison à domicile, Intermarché, Auchan, Casino et Système U se sont depuis positionnés sur ce créneau, toujours avec Uber Eats.
Mais Carrefour ne compte pas en rester là : un investissement de 3 milliards d’euros dans la livraison à domicile est programmé d’ici à 2026, avec pour objectif la conquête de 5 millions de clients supplémentaires.
En proposant ses 3 offres de livraison à domicile (Express, Sprint, XL), Carrefour a bien l’intention d’intensifier cette partie de son activité qui reste encore faible dans le groupe.

Les images sont extraites du site de Carrefour Group, sous le libellé Carrefour – Communication Group